casque melomind dessin

Que se passe-t-il pendant une séance de 15 minutes avec Melomind ?

March 25, 2019

Apprendre à se détendre ? C’est maintenant possible grâce Melomind, un programme d'entraînement à la relaxation basé sur l’EEG. En direct, Melomind mesure votre activité cérébrale et vous permet d'écouter votre cerveau !

Vous êtes sur le point de commencer votre première séance Melomind et … vous ne savez pas à quoi vous attendre. Pas de panique ! Pour éviter d’appréhender l’inconnu de ce nouvel outil, je vous propose de naviguer ensemble les étapes d’une séance Melomind.

casque melomind dessin

Prendre un temps pour soi.

Assis, dans un endroit calme, les yeux clos. Pour profiter pleinement des bienfaits de Melomind, il convient dans un premier temps de prendre un temps pour soi. Quinze minutes suffisent pour chaque séance. Éloignez vous du bruit, de l’agitation, et choisissez un endroit où vous vous sentez bien, en confiance. Prêt ?

Se laisser guider pas à pas.

Une fois le casque installé sur votre tête, ouvrez l’application Melomind sur votre téléphone, et laissez vous guider. S’il s’agit de votre toute première session, prenez quelques minutes pour connecter le casque en bluetooth à votre téléphone : suivez les instructions s’affichant à l’écran pour une installation toute en douceur.

Puis, lancez la première séance. Dans vos oreilles, deux vagues sonores se font entendre, l’une sur l’autre : la première est une ambiance de détente. Imaginez le bruit de l’eau qui coule, des pas marchants dans la forêt, des oiseaux qui gazouillent … Cette ambiance relaxante est là pour vous faire voyager. Fermez les yeux, et laissez vous porter. Le mental se relâche, les muscles se mettent au repos, la respiration se ralentit … Le corps se met tranquillement en état de relaxation.

Par dessus cette ambiance relaxante, vous entendez un son plus musical. Cet indicateur sonore est le reflet de votre activité cérébrale : un indicateur sonore fort en volume indique que votre activité cérébrale est importante. Un indicateur sonore doux et discret, voire absent, indique que votre activité cérébrale est au repos. Ce son vous accompagne tout le long de la séance, et varie selon l’activité cérébrale de chaque instant. Vous verrez qu’en quinze minutes, il passe par tous les états !

 

Sans en avoir l’air, votre cerveau apprend.

L’indicateur sonore que vous entendez pendant la séance relaxante est d’une grande importance dans le processus d’apprentissage Melomind par neurofeedback. C’est en effet grâce à ce retour sonore que votre cerveau apprend pas à pas à se relaxer. L’exercice de la séance consiste à essayer de diminuer, voir éliminer ce son : de cette façon, vous entraînez votre cerveau à entrer en état de relaxation lorsqu’il en a besoin. La régularité des séances Melomind est capitale : comme un sportif de haut niveau, des séances régulières permettent de “muscler” cette nouvelle compétence, celle de se relaxer au besoin.

 

Des pauses pour respirer.

La séance de quinze minutes est entrecoupée de 3 ou 4 pauses d’une durée de une à deux minutes pendant lesquelles il vous est possible de relâcher l’attention. Il convient d’aborder Melomind comme un exercice plus qu’une sieste mentale : ces pauses vous permettent ainsi de ne pas essayer trop fort de vous relaxer .. il serait dommage d’obtenir le résultat inverse ! Après chaque pause, l’ambiance relaxante change. Un nouveau voyage s’ouvre à vous !

 

Une courbe graphique, témoin de votre activité cérébrale.

Une fois la séance terminée, une courbe graphique témoignant de l’activité de votre cerveau pendant ces 15 minutes s’affiche dans l’application Melomind. Sorte de résumé de la séance, cette courbe vous permet d’évaluer en direct votre état de relaxation. Notez qu’elle est rarement linéaire, et c’est normal ! Chaque séance est unique, et représentative de l’état du moment. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire : s’octroyer ce temps pour soi, c’est faire ce qu’il y a de mieux.

 

Avant tout, un temps pour soi

Une séance Melomind est un moment précieux pour écouter ses ressentis, ses tensions, ses noeuds. L’occasion de se re-connecter aux sensations, quelles qu’elles soient. Agréables, inconfortables ... Il nous ai donné peu d’occasions d’introspections profondes et douces. Et pourtant, c’est en s’autorisant ces pauses, en s’entraînant au relâchement, que l’on se régénère intérieurement.

 

Alors, prêt pour une deuxième séance ?